Ce que l'on croit

Depuis notre plus tendre enfance nous apprenons tout un tas de choses.

Marcher, tenir ses couverts, parler, se comporter en société, lire, écrire... Etc

Certaines choses se font de manière instinctives, elles font partie de notre part primitive qui nous permet de survivre.

D'autres nous sont apprises, et selon l'endroit où nous naissons, où nous grandissons elles peuvent varier entre chaque être humain.


Depuis notre tendre enfance donc, on nous inculque des règles, des choses que nous considérons comme nous appartenant alors qu'elles viennent en réalité de l'extérieur.


Bercés dans ces "croyances", nous ne cherchons pas forcément d'autres options. Quand un enfant demande "pourquoi ?" la réponse peut quelquefois se résumer à "parce que c'est comme ça".


Mais lorsque nous nous rendons compte que certaines situations se répètent et qu'elles ne nous conviennent pas alors il peut être intéressant de chercher justement le "pourquoi". Qu'est-ce qui nous maintien dans cette répétition inconfortable ?


Bien souvent la réponse est "croyance limitante". Un joli terme de plus en plus utilisé par toute la sphère de développement personnel. Mais fondamentalement nous n'y voyons pas forcément plus clair.


Une croyance est quelque chose en laquelle nous croyons, dans laquelle nous mettons notre énergie.

Une croyance se développe par la répétition (souvent par ce que l'on nous répète encore et toujours).

Mais elle se développe également par l'expérimentation. Plus je pose cette action, plus je comprends ce qui en découle.


Donc d'un côté il y a ce que j'entends et de l'autre ce que j'expérimente.


Dans la notion de limitante il y a la limite, "ce que l'on ne doit pas franchir".

Plus nous sommes convaincus qu'une limite existe moins nous osons allez au delà.


Imaginons que nous sommes convaincus (que nous croyons) que de toute façon nous n'avons pas de chance, plus nous nous limitons dans la malchance.

Plus nous sommes convaincus que nous sommes angoissé, plus nous nous maintenons dans l'angoisse.

Etc, etc...


Prenons le temps d'analyser à peine plus.

Bien souvent les croyances limitantes sont celles qui nous sont insufflées de l'extérieur. (Je manque de confiance car on m'a toujours dit que je n'étais pas capable de réussir telle ou telle chose)

Les croyances acquises par l'expérience sont d'ordre plus instinctif donc elles nous correspondent. (J'ai fait l'expérience de mettre ma main au dessus d'une flamme et je sais que cela est douloureux pour moi)


C'est par l'expérimentation au delà des limites mentales que nous pouvons nous ouvrir à plus de possibilités d'être.


Et c'est souvent au delà de ce que l'on croit que l'on croît.


Fatima Ferreira


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Être